Tegile Systems se frotte à la concurrence sur le marché du stockage flash

Parmi les récents pionniers sur le marché des baies de stockage flash, Tegile joue la  carte de l’équilibre entre capacité, performances et prix pour répondre aux besoins des systèmes fortement virtualisés, des bases de données et des bureaux virtuels.

En direct de Cupertino – Fondée en 2010 avec le soutien de SanDisk, HGST, AugustCapital, Meritech, Tegile Systems se frotte aujourd’hui à une concurrence féroce sur le marché des solutions de stockage flash et hybride à destination des PME-PMI. On retrouve les constructeurs traditionnels comme EMC, NetApp, HP ou Dell et les pures players comme Pure Storage ou Nimble Storage. Un marché d’environ 4 milliards de dollars nous a indiqué Rohit Kshetrapal, CEO de Tegile lors d’une présentation réalisée au siège de la start-up à Newark, Californie. Comme certains concurrents, la jeune pousse propose des baies hybrides combinant flash et disques durs traditionnels avec des fonctions de déduplication, compression et snapshot mais également des systèmes full flash pour répondre à des besoins spécifiques (analytiques et opérations transactionnelles). Tegile pousse un usage équilibré des ressources disponibles, la capacité brute associée à une pointe de vélocité avec ses baies hybrides et la performance sans compromis avec les full flash. « Qu’il s’agisse d’une approche équilibrée des performances avec les solutions hybrides ou hautes performances et faible latence en flash, nous avons développé une gamme de produits capable de satisfaire toutes les exigences dans une entreprise sans être obligé de dévaliser une banque », nous a expliqué un dirigeant de la compagnie.

Ce qui rend intéressant les derniers produits de Tegile, les baies T3400 hybride et T3800 full flash, est l’utilisant du système de fichiers ZFS et du logiciel IntelliFlash Operating System qui optimisent l’espace de stockage grâce des algorithmes de déduplication et de compression associés à une base de métadonnées. Avec le support du Fiber Channel et du NFS/CIFS (mode bloc et fichiers donc), c’est une des principales différences avec Nimble Storage qui se limite encore à la seule compression et travaille à l’intégration du protocole FC en plus de l’iSCSI (mode bloc seulement). Une forte demande chez les clients allemands nous avait indiqué Suresh Vasudevan, CEO de Nimble Storage, de passage à Paris.

SSD eMLC en attendant l’arrivée de cartes PCIe flash 

Tegile Systems a donc mis à jour son portefeuille de produits avec deux baies de stockage : l’hybride T3400 et la full-flash T3800. Cette dernière est aujourd’hui le fleuron de la gamme avec des SSD haute densité eMLC garantis 7 ans qui permettent d’offrir une capacité brute allant de 48 To à 336 To avec les modules d’extension. Pour les prix comptez 2$ par Go environ. Un peu moins cher, la solution hybride T3400 offre des performances en retrait mais la configuration de base démarre à 22 To, moitié disques durs et moitié SSD.

Rajesh Nair, CTO de Tegile et ancien responsable des développement chez Sun Microsystems

Au format 2U, ces deux baies reposent sur des  contrôleurs équipés de quatre processeurs Xeon huit coeurs, épaulés par 192 Go de RAM. Elles prennent en charge les environnements NAS et SAN, avec snaphsot et réplication automatisée, ainsi que la récupération quasi-instantanée avec basculement sur ou hors site. Ces baies sont particulièrement adaptées aux besoins des bases de données, des serveurs virtualisés et des environnements VDI. Les clients peuvent également seulement louer une partie de la capacité des baies avec le programme « Agility Price » qui ne facture que les Go réellement utilisés.

Publicités
Par défaut