Sewan communication peut proposer Office 365 à ses revendeurs

David Brette, co-fondateur de de Sewan Communications.David Brette, co-fondateur de de Sewan Communications.

L’opérateur entre dans le cercle très restreint des sociétés autorisées par Microsoft à commercialiser sa suite bureautique dans le cloud auprès de revendeurs. Dans les 12 mois qui viennent, Sewan Communication espère activer 20 000 licences d’utilisation de la solutions.

C’est ce que l’on appelle un joli coup pour Sewan Communication. L’opérateur vient d’officialiser la signature d’un contrat de syndication avec Microsoft qui l’autorise à commercialiser la suite bureautique en mode SaaS Office 365 auprès de son réseau de distribution et de le facturer en direct. Dans le monde, seuls 42 sociétés sont autorisées par l’éditeur à jouer ce rôle de distributeur. En France, elles ne sont que trois, à savoir les mastodontes SFR, Orange et Bouygues Telecom qui pèsent incomparablement plus lourd que Sewan et ses 40 millions d’euros de chiffre d’affaires.

« Comme c’est le cas pour nos autres services de téléphonie, de communications unifiées ou encore de fourniture de machines virtuelles, nos partenaires auront la possibilité de revendre Office 365 sans que le nom de Sewan Communications ne soit visible pour les clients », indique David Brette, le co-fondateur de l’opérateur. La société va notamment puiser dans son vivier de 260 revendeurs actifs pour pousser la suite bureautique de Microsoft chez les clients. Selon ses dires, 25 partenaires auraient déjà signé avec Sewan Communications pour commercialiser la solution logicielle. En tant qu’opérateur, celui-ci dispose d’un réseau de distribution composé en bonne partie d’acteurs issus du monde de la téléphonie et des réseaux. Des sociétés qui ne sont pas naturellement portées sur la vente de solutions telles qu’Office 365. « Nous avons mis en place un service de support spécifiquement destiné à aider ce type de professionnels à réaliser les installations du produit », indique David Brette.

L’expérience d’Office 365 et les services associés proposés ont séduit Microsoft

Outre son réseau de distribution, Sewan a fait valoir plusieurs atouts pour convaincre Microsoft de le laisser jouer le rôle d’intermédiaire entre lui et les revendeurs. D’une part, son expertise dans la commercialisation du produit en tant que revendeur lui-même. Il l’a acquise suite au rachat de Navaho (ex- Risc Group IT Solutions) qu’il a reprise en décembre dernier à la barre du tribunal de commerce. Au moment où cette société est entrée dans le giron de l’opérateur, elle avait déjà déployé plus de 20 000 comptes utilisateurs (25 000 aujourd’hui) d’office 365 auprès d’entreprise de plus de 200 salariés et du secteur public. Sewan Communications a par ailleurs l’avantage de disposer d’une gamme de services (en mode Centrex IP notamment) assez large que les revendeurs vont pouvoir associer à la solution bureautique en mode SaaS. « Microsoft sait que créer un bouquet de services associant sa suite à d’autres services est un moyen de mieux la vendre aux entreprises, explique David Brette. D’ailleurs, notre portail web qui permet aux revendeurs de créer des offres de façon automatisée et de les administrer aisément a également été un élément qui a séduit l’éditeur. »

Dans le cadre du contrat signé avec l’éditeur, Sewan Communication anticipe la vente de 20 000 licences d’utilisation d’Office 365 à travers son réseau de ventes indirectes dans les 12 prochains mois.

Publicités
Par défaut