Nouveau repli des prix des produits manufacturés en mai

Comme en avril 2014, l’indice des prix à la consommation (IPC) est stable en mai 2014 et augmente de 0,7 % sur un an. Hors tabac, il reste également quasi stable en mai 2014 et croît de 0,6 % sur un an. Corrigé des variations saisonnières, l’IPC augmente légèrement (+0,1 % ; +0,7 % sur un an comme en avril 2014). Les prix à la consommation sont globalement inchangés malgré la hausse saisonnière des prix des produits alimentaires, en particulier des prix des produits frais, et celle des services dédiés au tourisme à l’amorce de la période estivale. Les autres composantes de l’indice se sont repliées en mai 2014, notamment les prix de l’énergie et ceux des produits manufacturés.

Malgré une hausse de 0,3 % sur un mois en mai 2014, les prix des produits alimentaires se replient de nouveau sur un an (—0,9 % après —0,6 % en avril 2014). L’augmentation des prix des produits alimentaires en mai est due principalement au rebond saisonnier des prix des produits frais (+2,9 %) en particulier des fruits (+6,0 %). Elle a toutefois été freinée par une offre abondante, stimulée depuis plusieurs mois par les conditions climatiques favorables du début d’année. Ainsi, les prix des produits frais reculent fortement sur un an (—7,6 % en mai 2014 après —6,2 % en avril 2014). Hors produits frais, les prix de l’alimentation sont globalement stables depuis mars 2014. En mai 2014, seuls les prix des viandes (+0,2 % ; +1,0 % sur un an après +1,1 % en avril 2014) et ceux des poissons et crustacés (+1,1 % ; +0,6 % sur un an) augmentent. Après un net rebond les mois précédents, les prix du lait, des fromages et des œufs se stabilisent en mai (+1,7 % sur un an).

En mai 2014, les prix des services sont dans l’ensemble inchangés (comme en avril 2014 ; +1,8 % sur un an). Cette relative inertie masque des évolutions divergentes selon les différents postes de consommation. D’une part, les prix des services de logement reculent comme chaque année en mai (—0,6 % ; +1,5 % sur un an) du fait de la baisse saisonnière des prix des services de réseaux de chaleur (—27,5 % ; +0,4 % sur un an). D’autre part, les prix des services liés au tourisme augmentent à l’amorce de la saison estivale (+0,5 % et +3,2 % sur un an pour les services d’hôtellerie, cafés et restaurants ; +14,2 % et —1,8 % sur un an pour les voyages touristiques tout compris). A contrario, en raison du décalage du calendrier des vacances de printemps cette année, les prix des tarifs aériens de voyageurs reculent de 5,8 % en mai après leur rebond du mois d’avril (+10,7 %) et baissent à nouveau sur un an (—3,1 % en mai 2014 après +3,3 % en avril 2014 et —5,0 % en mars 2014).

Le recul des prix des produits manufacturés s’accentue

Les prix des produits manufacturés se replient de nouveau en mai 2014 (—0,1 %) après s’être stabilisés en avril 2014. Sur un an, leur recul s’accentue (—0,8 % en mai 2014 après —0,7 % en avril 2014). La baisse est tendancielle pour les prix des produits de santé (—0,2 % après —0,5 % en avril 2014 ; —2,6 % sur un an) et ceux des produits à contenu hautement technologique (—0,7 % et —7,2 % sur un an pour les équipements audio-visuels, photographiques et informatiques ; —2,1 % et —15,6 % sur un an pour les équipements de téléphonie et de télécopie). S’y ajoutent en mai des promotions spécifiques (articles de ménages, verrerie et vaisselle, etc.) avant même la tenue des soldes d’été. En outre, les prix de l’habillement-chaussures sont peu dynamiques en mai 2014 (+0,1 %) ; sur un an, leur hausse est désormais limitée à +0,2 % (+0,6 % en avril 2014).

En mai 2014, les prix de l’énergie se replient de 0,1 % (+1,1 % sur un an), essentiellement du fait de la baisse des prix du gaz de ville (—0,7 % ; —0,1 % sur un an). Les prix des produits pétroliers, que ce soient ceux des combustibles liquides ou ceux des carburants automobiles, sont quasi stables en mai 2014 (+0,1 % ; —1,5 % sur un an). Les prix de l’électricité sont quant à eux identiques à ceux du mois d’avril (+6,9 % sur un an).
Baisse de l’inflation sous–jacente

En mai 2014, l’indicateur d’inflation sous-jacente (ISJ) est inchangé par rapport à avril 2014 ; sur un an, son taux de croissance est ramené à +0,3 % après +0,5 % en avril 2014. L’indice des prix à la consommation harmonisé (IPCH) est stable en mai 2014 et augmente de 0,8 % sur un an (comme en avril).

Publicités
Par défaut