HP réduit les coûts des disques SSD face aux disques 15K

InformatiqueNews

HP_3PAR_StoreServ_7450Moins de 2 dollars le Giga-octet, c’est la promesse d’HP avec ses nouvelles baies HP 3PAR StoreServ 7450. Comment HP a-t-il fait pour baisser ses prix dans un marché où tout le monde utilise les mêmes composants ?

 

Dave Scott, le patron de la division stockage, lors de la conférence utilisateur Discover qui se déroule cette semaine à Las Vegas ne s’en cache pas : « On utilise des disques SSD cMLC de 1,6 to dont on réutilise la partie de protection redondante, ce qui donne 1,92 T par disque ». Le logiciel de sécurité de l’ensemble compense l’utilisation de l’espace de protection pris sur chaque disque. Pour rassurer ses clients, HP accompagne la baie 3 Par StoreServ 7450 (photo ci-dessous) d’une garantie de cinq ans sur ses disques SSD de 480 et 920 Go (mais pas sur les 1,92To vendus pourtant 14 315 dollars l’unité) et d’une garantie de disponibilité des données de 99,9999 %, ce qui reste toujours difficile à prouver.

Une critique ouverte de la concurrence

Au passage, la firme montre que son produit offre six fois plus de volume que les baies Pure Storage et affiche un tarif deux fois moindre, le prix des SSD dans des baies s’établissant plutôt autour des 4 à 5 dollars le Giga que des 2 dollars annoncés par HP. (photo ci-dessous prise lors de la présentation de Dave Scott). Deux dollars, c’est aussi le prix des disques magnétiques de haut de gamme15K qui sont toujours d’une fiabilité exemplaire.

Remplacement des disques 15 K est en vue.

2 dollars le Gigaoctets, ce sera en 2016 aussi la moyenne des disques marché des baies de stockage « tout-flash », tel qu’HP le  propose déjà. IDC prévoit que le marché des baies flash passera à 1,6 milliard de dollars soit un taux de croissance annuel composé de 59% (TCAC) au cours de la période 2012-2016. Pourtant, d’un point de vue global, toutes les applications critiques fonctionnent encore sur des architectures traditionnelles à base de stockage magnétique sur des disques 15 K, dits de classe entreprise. Mais la baisse des prix des SSD devrait favoriser l’adoption des baies flash qui ont des temps de réponse fulgurants en particulier pour les requêtes multiples sur des blocs de petites tailles.

Des temps de réponses phénoménaux

HP annonce pour sa baie StoreServ 7450 que le nombre d’opérations par seconde (IOPS) atteindrait les 50 000 IOPS par 0,7 milliseconde, un record mondial. La baie 3Par StoreServ 7450 dont le prix d’entrée est de 99 000 dollars offre 1,3 Po de capacité brute. La firme met en avant sa fonction de Thin deduplication ( fonction plus connue sous le terme de déduplication en ligne ou zéro block déduplication ) qui évite les doublons et celle de Thin clones et d’indexation, deux évolutions liées à l’adoption de chipsets d’avant garde. Par ailleurs HP a présenté un logiciel StoreOnce VSA (Virtual Storage Appliance) que l’on pourra installer sur des serveurs virtuels afin de provisionner des disques réels et créer sur ceux-ci des back up à moindre coût.

Egalement sur InformatiqueNews :

Oracle rejoint le club In-memory

Publicités
Par défaut