Pionnier du RBM, Zuora part à la conquête du marché français

DIRK BASYN
Philippe_Van_Hove_ZuoraLe spécialiste des paiements à l’usage, Zuora, arrive en France. Déjà présente en Europe via sa filiale londonienne, la société souhaite accompagner la croissance de son portefeuille dans l’Hexagone,

qui compte déjà des références telles que GDF Suez (offres DolceVita ZenBox, Agilis, Partenaires), Neopost, Libération; Sage et 1001menus. Elle a par ailleurs noué des alliances stratégiques avec Accenture, Capgemini, Kerensen Consulting et CGI.

Fondée en 2007 aux Etats-Unis, Zuora a développé Z-Business une solution cloud de Relationship Business Management (RBM) qui permet d’assurer la vente, la facturation et la gestion financière intégrées d’abonnements. Le RBM représente en quelque sorte pour les entreprises proposant des services et produits par abonnement, ce que l’ERP traditionnel est aux entreprises manufacturières.

Zuora, qui gère 20 milliards de dollars de facturation pour ses 650 clients (HP, Box, Dell, Financial Times, Pearson, IBM, Qualcomm, AT&T, HBO, General Electric, Informatica, TripAdvisor,  Alvarum, Autodesk…), a commandé une étude à l’Ifop sur les habitudes de consommation des Français. Il en ressort que 73% de ces derniers pensent que le mode de consommation par abonnement se développera de plus en plus à l’avenir. Selon eux, il s’agit d’un mode de consommation particulièrement adapté pour les films, les livres et la presse, la musique, les formations en ligne et la location de véhicules.

 » La consommation par abonnement se développe rapidement dans le monde et plus particulièrement aux Etats-Unis, en Asie et en Europe. Les consommateurs privilégient désormais une consommation libre, flexible et sans contrainte, à l’opposé des anciens modèles basés sur la possession », explique dans un communiqué le fondateur et CEO de l’entreprise, Tien Tzuo, un ancien de Salesforce. Un marché dont Zuora compte bien profiter.

 

La France tête de pont en zone EMEA

Soutenue par des grosses pointures du capital-risque comme Benchmark Capital, Redpoint Venture, Next World Capital et Index Ventures, ainsi que par des pionniers de la Silicon Valley comme le patron de Salesforce Marc Benioff, la société – qui réalise près de 75% de son chiffre d’affaires aux Etats-Unis – veut amplifier son développement à l’international où elle a déjà augmenté ses effectifs de plus de 40 %  » afin de saisir les opportunités florissantes sur ces marchés « .

Zuora prévoit de s’implanter au cours des prochains mois en Allemagne, aux Pays-Bas et dans les pays nordiques.
La France servira par ailleurs de plateforme pour partir à la conquête de marchés au Benelux, en Italie, en Espagne, en Afrique et au Moyen-Orient.

La filiale française a été confiée à Philippe Van Hove. Détenteur d’un DESS d’économie de l’université de Paris-Dauphine, ce dernier a occupé différents postes de direction chez Ascential  Software, BladeLogic, BMC Software et 3i Mind. Avant de rejoindre Zuora, il était directeur commercial de Workday, un éditeur de solutions cloud pour la gestion des ressources humaines et la gestion financière.

Philippe Van Hove est placé sous l’autorité du Français Marc Diouane, directeur des Opérations Monde.

Par défaut

Comment faire du PLM un levier de performance ? Cycle de vie et création de valeur par le management des processus d’entreprise

NextIS, société de Conseil en processus métiers et Systèmes d’information, a organisé, fin mai 2014, une table ronde réunissant des industriels, tous secteurs confondus, dont l’aéronautique, l’automobile, l’énergie, la défense, le luxe, le transport, les composants, etc., ainsi qu’un représentant du Ministère de l’Industrie, sur le thème du PLM et de la performance. Philippe-Henri Leroy, PSA, est également intervenu pour faire partager sa vision des processus et de leur importance.

Vaste sujet… Traité par des experts, pour des experts !

1 – De quelle performance parle-t-on ?

Les problématiques et les succès sont souvent ramenés à l’outil, alors qu’il faudrait parler, en premier lieu, des performances de l’entreprise et de retour sur investissement. Pour ce faire, il faut intégrer la chaine de valeur et s’aligner sur la stratégie de l’entreprise (coût, time to market, qualité, etc.). Pour NextIS, toute démarche PLM mérite une approche en 3 axes : une approche structurée pour le pilotage de la Performance, une approche BPM (Business Process Management), comme base de tout travail sérieux sur la performance, le tout supporté par une démarche de Transformation pour appuyer l’ensemble et piloter la phase de déploiement

2 – Un cadre méthodologique :

Une feuille de route stratégique (FRS) qui définira précisément la méthodologie à suivre pour réaliser les objectifs fixés, qui tiendra compte des moyens et des ressources qui permettront de converger vers le résultat final. A tout moment du projet, il faudra mettre en place une recherche systématique des liens de cause à effet entre les divers objectifs dans l’entreprise.

3 – L’apport déterminant d’une approche processus (BPM)

Mettre en place un PLM nécessite la mise en cohérence des processus, il est donc nécessaire de les écrire. « L’écriture des processus est le seul moyen de garantir la compréhension sans équivoque des besoins métiers,» explique Fayçal Mehrez, Manager et Associé de NextIS. « Nous pourrions dire en résumé : Pas de performance sans objectifs clairement affichés ; Pas d’objectifs sans indicateurs et mesures objectives et fiables ; Pas de mesures fiables sans processus clairement établis, partagés et utilisés. ».

4 – Performance des processus.

C’est Philippe-Henri Leroy, PSA, invité de NextIS à cette table ronde, qui est venu témoigner de l’importance de la structuration des processus.  « Il n’y a pas de performance sans processus bien établis, » déclare-t-il en introduction. Le sujet est lancé…
Le processus doit être considéré comme un produit, avec son propre cycle de vie : il a un propriétaire, un livrable, il adresse une chaine de valeur et doit s’adapter au projet et aux process. Il faut, comme dans tout cycle de vie, concevoir, analyser, tester et mettre en production ou recycler un processus. Voilà pour la définition de base.
Et Philippe-Henri Leroy d’ajouter : « le PLM prend en compte les livrables, il faut donc lui associer les processus. Pour ce faire, il faut définir un langage de modélisation standard utilisé et partagé par tous ; un référentiel commun. Le PLM ne pourra contribuer à la performance de l’entreprise que si l’on prend en compte, à la fois, la performance de l’outil et celle du processus. La gestion des deux parallèlement et de façon alignée est gage de cohérence, une condition sine qua non pour une démarche PLM aboutie. On manage le cycle de vie produit/service avec le PLM, on manage le cycle de vie des processus avec le BPM. »

A propos de NextIS
NextIS est une société de conseil en organisation et systèmes d’information bien implantée dans les secteurs industriels (automobile, aéronautique, énergie, luxe, télécom, …). NextIS qui compte, à ce jour, 25 collaborateurs et une équipe de management actionnaires, a réalisé un chiffre d’affaires 2012 de 2.7 millions d’euros.
NextIS est partenaire des plus grands éditeurs du domaine du PLM, ce qui lui permet d’affirmer son indépendance et de proposer à ces clients LA solution en parfaite adéquation avec leurs besoins. http://www.nextis-consulting.com

Par défaut

Qu’est-ce qu’une communication réussie ?

Etre plus diplomate

À l’heure où les conflits se multiplient et où les ruptures n’ont jamais été aussi nombreuses, le rôle de la parole est essentiel. Apprendre à communiquer de façon harmonieuse, à faire connaître son opinion sans heurter, à gérer les tensions, tel est le but de cet ouvrage. L’auteur analyse les situations les plus fréquemment rencontrées et propose une série d’exemples concrets pour s’exprimer avec tact et aisance en français.

Les exercices présentés dans cet ouvrage permettent à chacun de mettre en pratique les conseils linguistiques et psychologiques donnés. Dans un monde de plus en plus globalisé, l’auteur a tenu compte des spécificités individuelles et internationales. Outil facile à utiliser, ce livre sera une aide précieuse pour tous ceux qui veulent améliorer leurs relations par la communication verbale

Sommaire
Qu’est-ce qu’une communication réussie ?
La diplomatie / Les niveaux de langue / Le style / Les obstacles / Les trois tabous / L’abécédaire de la diplomatie
Mise en situation
Se présenter/Présenter quelqu’un / Créer et maintenir un bon climat / Exprimer son opinion / Recueillir et donner des informations / Féliciter /  Émettre une critique / Présenter des excuses / Refuser / Répondre à une question délicate / Exprimer un sentiment / Discours types / Proverbes et citations / Comment le dire autrement
Aides et exercices
Les difficultés du français
Tests

L’auteur
Bénédicte Lapeyre est professeur visiteur au Collège d’Europe dans le département des Relations internationales et diplomatiques. Elle est l’auteur de nombreux ouvrages sur les techniques de communication qui ont été traduits en plusieurs langues. Elle est aussi l’auteur d’un essai sur la diversité culturelle européenne et l’origine de nos comportements.

« Être plus diplomate »
Comment mieux communiquer avec les autres
Bénédicte Lapeyre
174 pages – 19€.

Par défaut

150 € d’applis Android offertes pour l’été

Pendant 2 jours, Amazon gâte ses clients avec plus de 150€ d’applications Android offertes pour les smartphones et tablettes Android, Kindle Fire HD et Kindle Fire HDX. Voici la sélection estivale du 29 juin au 3 Juillet avec plus de 50€ d’applications offertes.

Exceptionnellement ce vendredi 27 et samedi 28 Juin, l’App-Shop Amazon offre donc plus de 150 euros d’applications et de jeux. Et en prolongations, plus de 50 euros de réduction accompagnent le pack d’applis de l’été jusqu’au 3 Juillet.

Voici la sélection des applications et jeux offerts :

Sonic The Hedgehog 2
Prix d’origine: 2,17 EUR
Partez à l’aventure avec le célèbre petit hérisson bleu ! Optimisez votre vitesse et vos sauts pour récolter le maximum d’anneaux.

Plex 
Prix d’origine: 3,64 EUR
Plex est un media-center qui gère votre bibliothèque de fichiers. Il récupère vos vidéos, musiques et photos et peut même vous indiquer où vous vous êtes arrêté lors de votre dernière consultation.

Garfield Kart 
Prix d’origine: 0,89 EUR
Retrouve le délirant Garfield dans un jeu de course épique. En mode solo ou multijoueur, tous les coups sont permis !

Enigmatis : The Ghosts of Maple Creek 
Prix d’origine: 0,99 EUR
Menez une enquête dans une petite ville perdue du Vermont afin de retrouver une jeune fille disparue et établissez le lien avec les comportements démoniaques des habitants.

AccuWeather Platinum 
Prix d’origine: 2,30 EUR
Avec AccuWeather Platinum, ne vous laissez plus surprendre par la météo ! Bénéficiez de prévisions météorologiques locales fiables et personnalisées et de fonctions interactives vraiment pratiques.

OfficeSuite Professional 7
Prix d’origine: 11,57 EUR
En déplacement et besoin de retravailler un document ? OfficeSuite Professional 7 est une application de bureau qui permet d’éditer, retravailler ou lire des documents Word, Excel, Powerpoint ou PDF.

Pinball Deluxe Premium 
Prix d’origine: 2,21 EUR
Pinball Deluxe est un jeu de flipper en arcade pour les appareils mobiles et tablettes. Retrouvez l’ambiance rétro en musique et sons des jeux de flipper.

Dr. Panda: Conducteur de bus 
Prix d’origine: 2,49 EUR
Dr Panda est un jeu amusant pour les enfants de 3 à 7 ans. Ils peuvent customiser le bus de Mr Panda et ensuite prendre la route pour découvrir une multitude de lieux merveilleux.

Modern Combat 4: Zero Hour
Prix d’origine: 5,99 EUR
Dominez le champ de bataille et plongez au cœur de l’action avec ce jeu de combat explosif. Vous incarnez un soldat d’élite dont l’objectif est de libérer les grands dirigeants du monde détenus par un groupe terroriste.

Gangstar Vegas 
Prix d’origine: 0,89 EUR
Partez en mission à Las Vegas à travers ce jeu d’action aux graphismes époustouflants ! Cocktails molotov, lance-flammes et même guitare électrique, préparez-vous à des combats armés mémorables !

Histoire de France Junior 
Prix d’origine: 4,49 EUR
Les éditions Quelle Histoire et Gulli s’associent et créent : Histoire de France Junior. Comment donner envie aux enfants de s’intéresser à notre passionnante histoire ? L’application Histoire de France Junior propose une approche ludique et captivante aux enfants de 6 à 10 ans.

Par défaut

Un portail de télétransmission dédié au secteur public local

L’éditeur de solutions d’échanges en mode SaaS Oodrive propose aux collectivités le portail www.teletransmission-public.fr pour répondre aux besoins d’uniformisation des échanges entre les collectivités locales, les établissements publics locaux et l’Etat.

C’est après avoir reçu l’homologation du Ministère de l’Intérieur et du Ministère de l’Economie, des Finances et de l’Industrie, qu’Oodrive a décidé de créer ce portail. Le but de ce dernier est de simplifier l’accès aux services de télétransmission homologués et fournir un accès unique pour le contrôle de légalité et l’envoi des flux financiers.

Grâce à la prise en compte du nouveau protocole d’échange PES V2, Oodrive permet aux « institutionnels » de fluidifier leurs échanges de flux. Ce nouveau protocole sera l’unique lien entre les logiciels de gestion des collectivités et les Trésoreries. Il permettra la dématérialisation de toute la chaîne comptable, par l’envoi de la totalité des pièces de manière dématérialisée.

Pour bénéficier de ce service, les personnes concernées doivent se rendre sur le site www.teletransmission-public.fr , signer une convention de raccordement, valider le formulaire de pré-inscription et acquérir un certificat électronique pour signer les flux financiers et bordereaux.

Il est important pour le secteur public local de passer à la dématérialisation. En effet, à compter du 1er janvier 2015, la transmission dématérialisée des pièces comptables (titres, mandats, bordereaux récapitulatifs et pièces justificatives) au trésorier deviendra obligatoire pour toutes les collectivités territoriales et/ou établissement publics locaux.

Par défaut

21 des 34 plans de la Nouvelle France industrielle en ordre de marche

Réuni le 18 juin sous l’égide du Ministre de l’Economie, du Redressement productif et du Numérique, le comité de pilotage de la Nouvelle France industrielle a validé cinq nouvelles feuilles de route des 34 plans de reconquête industrielle, en présence du Ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt et de la Secrétaire d’Etat au Numérique. Les ministres de l’Ecologie, du Développement durable et de l’énergie; de l’Education Nationale, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche; des Affaires Sociales et de la Santé et du Logement et de l’Egalité des Territoires étaient également représentés. Issues des travaux pilotés depuis l’automne par les chefs de projet industriels, ces feuilles de route fédèrent les investissements des acteurs industriels et les leviers de la puissance publique autour d’objectifs communs : des nouveaux produits, des nouveaux services, des nouveaux investissements et de l’emploi.

Les 5 plans examinés le 18 juin :

·        « Industries du bois » : adossée à la troisième surface forestière d’Europe, l’industrie du bois unit ses forces pour offrir à notre or vert de nouveaux débouchés économiques ici en France. L’objet fédérateur du plan est la construction en bois d’immeubles de grande hauteur. Les industriels vont développer une offre commune qui n’existe pas encore. Et, pour amorcer ce marché innovant, la puissance publique actionnera la commande publique et les leviers réglementaires nécessaires.

·        « Rénovation thermique des bâtiments » : chacun d’entre nous doit prendre le réflexe « je rénove, j’éco-rénove ». En fédérant pour la première fois l’ensemble des acteurs du secteur, artisans comme industriels, le plan va permettre de développer ce réflexe et surtout de mettre à disposition des artisans et des Français une offre d’éco-rénovation abordable et « made in France ».

·        « Santé numérique » : l’accès universel aux soins subit la pression d’un double effet : l’augmentation des dépenses de santé, liée notamment à l’allongement de la durée de vie et des contraintes budgétaires qui pèsent sur les dépenses publiques. L’innovation par les outils numériques peuvent nous faire gagner en efficacité à qualité égale voire supérieure. En mettant l’accent sur la télémédecine, le traitement par le big data des données de santé ou la médecine personnalisée, le plan propose des voies concrètes pour mieux soigner à moindre coût, tout en développant de nouvelles activités économiques en France.

·        « Dispositifs médicaux et nouveaux équipements de santé » :les industries de santé vivent actuellement une révolution technologique. Nous voulons nous assurer qu’elle s’accompagnera de créations d’emplois en France.  Pour cela, il nous faut convertir notre excellence au stade de la recherche en innovations et réussites industrielles, ce, autour d’Entreprises de Taille Intermédiaire (ETI) à même de consolider les talents.

·        « Objets connectés » : Avec des entreprises telles que Medissimo, Myfox, Netatmo, Parrot, Sen.se, Sigfox ou Withings, la French Tech dispose de précurseurs des « objets connectés ». Le plan vise à renforcer et développer cette offre « made in France » de lieux de création et d’industrie dédiés. L’action-phare est en effet la création à Angers d’une première « Cité de l’objet connecté » qui rassemblera designers, assembleurs et sous-traitants de la plasturgie et de la mécanique, pour mettre au point les nouveaux objets de cette révolution numérique.

Cette nouvelle étape porte à 21 le nombre de plans opérationnels. D’ici le 14 juillet, les 13 autres les rejoindront pour former 34 leviers de croissance et d’emploi pour notre pays.

Par défaut

Jean-Michel Bérard, fondateur d’Esker, est élu Président du Cluster Edit

Suite à l’Assemblée Générale et à la soirée #DigiTalentParty qui se sont tenues jeudi 26 juin en présence de plus de 250 dirigeants de PME, le Cluster Edit, association regroupant 450 acteurs de la filière Software & Digital rhônalpine, annonce l’élection de Jean?Michel Bérard, Président du Directoire d’Esker, à sa présidence, ainsi que son nouveau Bureau. L’occasion également pour l’association de présenter son bilan pour l’année écoulée et les perspectives pour 2014, notamment son projet de fusion avec Grilog (Grenoble Isère Logiciel).

Diplômé de l’INSA de Lyon, Jean-Michel Bérard a fondé Esker dès l’obtention de son diplôme en 1984. Il a mené avec succès le développement d’Esker en France et à l’international en alliant vision stratégique des marchés informatiques, capacité d’innovation et croissance externe. Esker est aujourd’hui un des principaux éditeurs mondiaux de solutions de dématérialisation des documents de gestion. Avec un chiffre d’affaires de 41,1 millions d’euros en 2013, Esker se positionne parmi les principaux éditeurs de logiciels français et un de ceux les plus présents à l’international avec 65% de son chiffre d’affaires réalisé hors de France. Esker est cotée sur NYSE Alternext à Paris.

Le nouveau Bureau du Cluster Edit
Le conseil d’administration désigné par l’Assemblée Générale se compose de 18 membres dont 14 administrateurs sont des représentants du collège industriel et 4 administrateurs relevant du collège Ecoles et Laboratoires (cf. composition du conseil d’administration en fin de communiqué).
L’équipe permanente du Cluster Edit devrait s’agrandir avec le recrutement de deux chargés de mission et d’un responsable administratif courant 2014.

Un bilan 2013 illustrant le dynamisme de la filière
–       450 membres au sein du Cluster Edit
–       130 PME accompagnées grâce à des programmes structurants de mise à disposition d’experts, notamment du Plan PME et de partage de bonnes pratiques
–       180 salariés formés au sein des entreprises de la filière grâce aux 4 modules de formation continue créés par le Cluster Edit puis diffusés sur la France entière
–       122 étudiants sensibilisés à l’attractivité de la filière locale
–       14 PME préparées à l’export
–       1 690 personnes présentes sur les évènements du Cluster Edit
–       La reconnaissance obtenue en tant que Cluster Management Excellence de la Commission Européenne
–       Une convention signée avec le Software in Brussels Cluster
–       Une convention signée avec Minalogic, partenaire stratégique
–       Des actions menées en tant que tête de réseau dans les candidatures lyonnaise et grenobloise dans le cadre de la French Tech, initiative de mobilisation collective pour la croissance et le rayonnement des startups numériques françaises.

L’aboutissement du projet de fusion avec Grilog en 2014
En 2014, le Cluster Edit va notamment porter le projet de fusion avec Grilog (Grenoble Isère Logiciel) pour constituer un nouveau cluster du logiciel et des services numériques en Rhône-Alpes. Ce projet de fusion devrait être finalisé à l’automne 2014 lors d’une Assemblée Générale exceptionnelle.
« Nous avons constitué depuis 2008 au sein du Cluster Edit une communauté de 450 membres que nous accompagnons dans leurs démarches d’innovation, d’export, de formation ou de mise en relation. La fusion avec Grilog va ainsi nous permettre de déployer une force de frappe plus importante au niveau du territoire rhônalpin » conclut Thierry Alvergnat, Directeur Général du Cluster Edit.

Composition du conseil d’administration

Président : Jean-Michel Bérard (Président du Directoire d’Esker)
Trésorier : Anne Pellegrin Mille (Directeur de Floralis)
Secrétaire : Eric Angelier (Directeur Général d’Everwin)
Vice-Président Entrepreneuriat : Laurent Fiard (Président du Groupe Visiativ)
Vice-Président R&D : Patrick Emin (Directeur Agilium – Groupe Quazard)
Vice-Président International : Pierre Dianteill (Directeur Marketing de Cegid)
Vice-Président Marché : Thierry Rouquet (Président de Sentryo)

Administrateurs :
Jean-Paul Genoux (Directeur Général de Dimo Gestion)
Fabrice Lacroix (Président d‘Antidot)
Bruno Ferré (Directeur de Cestia)
Marie Christine Rousset (Coordinatrice Persyval-lab & Université Joseph Fournier)
Christian Balmain (Président de Hardis)
Youssef Amghar (Directeur du département informatique de l’INSA de Lyon)
Thierry Vareine (Responsable sectoriel à l’INRIA)
Kamel Gaddas (Directeur Général de Winsoft)
Pierre Bornand (Gérant d’Alpha 3i)
Deux mandats du collège Ecoles et Laboratoires vacants sur la Loire et les deux Savoies.

Par défaut