SFR : la baisse du chiffre d’affaires ralentit

 DIRK BASYN
Jean-Yves_CharlierAu 31 mars SFR comptait 21,293 millions de clients mobiles (dont 18,020 millions d’abonnés), soit une hausse de 3,2 % par rapport à fin mars 2013 mais un très léger recul par rapport aux 21,354 millions de clients dénombrés au 31 décembre 2013.
De son côté, le nombre de clients internet haut débit a progressé de 45.000 unités par rapport au 31 décembre 2013 pour atteindre 5,302 millions.
Avec 2,443 milliards d’euros, le recul du chiffre d’affaires global est de 5,8 %, comparé à une baisse de 7,1 % au dernier trimestre 2013.

Le chiffre d’affaires grand public s’inscrit à 1,611 millions d’euros, en repli de 8,9 % sur un an, Le chiffre d’affaires de l’activité Entreprises s’établit de son côté à 427 millions d’euros, en diminution de 8,0 % par rapport au premier trimestre 2013. En revanche l’activité Opérateurs progresse de 12,2 % par rapport à fin mars 2013, à 405 millions d’euros.

Le résultat opérationnel ajusté avant amortissements (EBITDA) atteint 625 millions d’euros, en recul de 11,0 % par rapport à fin mars 2013, un recul  » atténué par le plan de transformation «  précise l’opérateur dans son communiqué.

Ce dernier a par ailleurs annoncé le renouvellement de son alliance stratégique mondiale avec Vodafone (sans prise de participation) pour une durée de quatre années supplémentaires. Les deux entreprises continueront donc d’offrir des services de télécommunication fixes et mobiles aux multinationales en France, ainsi que des services de roaming à leurs clients.

D’autre part, dans le cadre de la vente de l’opérateur à Numericable, le PDG du groupe, Jean-Yves Charlier, a annoncé aux salariés l’attribution d’une prime de 2.000 euros après la clôture de l’opération, qui devrait intervenir fin 2014 ou début 2015 (après le feu vert des autorités de la concurrence et la consultation des représentants du personnel).

L’attribution de la prime devrait faciliter cette consultation. Jean-Yves Charlier s’était auparavant engagé à demander au conseil de surveillance de Vivendi  » que les collaborateurs de SFR puissent bénéficier des fruits de la vente « .Parole tenue donc.

Publicités
Par défaut