SAP va licencier avec modération

DIRK BASYN
SAPDepuis quelques jours la presse américaine s’enflamme, annonçant jusqu’à 1.000 licenciements chez SAP. Il s’agirait dans ce cas de la plus grosse réorganisation intervenue dans la société depuis les coupes sombres opérées

au cours des années 2009-2010 par le CEO d’alors, Leo Apotheker, et qui se sont soldées par le départ de 3.000 personnes.

Un porte de parole, cité par Bloomberg, a confirmé la nouvelle réorganisation sans toutefois citer de chiffres.  » C’est un vaste effort qui concerne toute l’entreprise afin de rendre SAP plus efficace « , a expliqué Jim Denver à nos confrères. Il s’agit selon lui de tailler dans certaines divisions afin d’investir rapidement dans le cloud.

Dans un document transmis à 01Business, qui s’était fait l’écho des informations publiées outre-Atlantique, la direction de SAP France confirme que les dirigeants de la l’éditeur ont entrepris  » de simplifier l’ensemble des processus afin que SAP devienne LA société Cloud powered by Hana «  mais ajoute que le but n’est pas de supprimer des emplois.  » Bien que nous ne puissions éviter une restructuration dans certains domaines, il n’y aura pas de licenciements de masse « , promet elle, ajoutant que l’éditeur comptera plus de salariés à la fin de 2014 qu’au début de l’année.

Ces remous se produisent quelques jours après le départ du responsable technique de la société, Vishal Sikka, et quelques jours avant celui du co-CEO Jim Hagemann Snabe, qui laissera ainsi les mains libres à l’autre co-PDG, Bill McDermott.

Ils agitent également la société de Walldorf alors que les rumeurs d’un nouveau procès destiné à départager l’éditeur et Oracle à propos de la saga TimorrowNow refont surface.

Publicités
Par défaut